Kalevipoeg : résumé

 

Le chant 1 relate l’arrivée de Kalev sur le rivage de Viru (nord-est de l’Estonie), où il fonde un État. Kalev épouse Linda, jeune fille orpheline sortie d’un œuf de tétras.

Chant 2 : Maladie et mort de Kalev. Linda l’enterre et lui élève une sépulture en entassant seule des rochers, qui forment la colline de Toompea à Tallinn. Les larmes de Linda donnent naissance au lac Ülemiste. Naissance du dernier fils de Kalev, Kalevipoeg, qui possède dès son enfance une force surhumaine.

Chant 3 : Profitant de l’absence des trois fils de Kalev, un sorcier de Finlande enlève Linda. Mais celle-ci est changée en pierre par les dieux, qui lui évitent ainsi le déshonneur. Revenu chez eux, les trois frères constatent l’absence de leur mère, mais seul le plus jeune part aussitôt à sa recherche, pendant que les autres se couchent pour reprendre des forces.

Chant 4 : Kalevipoeg part pour la Finlande à la nage. Il s’arrête sur une île où il entend chanter une jeune fille. Il la séduit. Mais celle-ci, en apprenant qui il est, se jette dans la mer et se noie (on apprendra par la suite que la jeune fille était la sœur (ou la demi-sœur) de Kalevipoeg).

Chant 5 : Kalevipoeg arrive en Finlande et, après avoir dormi, se rend chez le sorcier et le tue pour venger sa mère.

Chant 6 : Avant de repartir, Kalevipoeg décide d’acheter une épée à un forgeron finnois renommé. Une fête est organisée pour célébrer la vente. Kalevipoeg, pris de boisson, se querelle avec le fils du forgeron et le tue avec sa nouvelle épée. Le forgeron le maudit et annonce que son épée le tuera.

Chant 7 : Kalevipoeg revient chez lui. Chacun des frères raconte comment il a cherché en vain sa mère. Kalevipoeg passe sous silence les événements tragiques survenus sur l’île et chez le forgeron.

Chant 8 : Les trois frères décident de s’affronter pour désigner celui d’entre eux qui deviendra roi. Ils organisent un concours de lancer de pierres. Kalevipoeg le remporte et est proclamé roi. Dès lors, il commencer à œuvrer pour le bien de son peuple. Il prend d’abord une charrue et laboure tout le pays pour le rendre fertile. Puis il s’endort. Pendant son sommeil, les loups, les ours et les renards dévorent son cheval.

Chant 9 : Kalevipoeg massacre des milliers de loups et d’ours pour les châtier. Comme il s’apprête à se coucher, un messager vient l’avertir qu’un ennemi est en train d’envahir le pays. Il reçoit ensuite la visite du dieu Uku, qui lui prédit que le peuple vivra heureux sous son règne.

Chant 10 : Avec ce chant commence une série de combats contre des diables et des sorciers. Apparaît également le personnage d’Alevipoeg, compagnon de Kalevipoeg. Deux démons qui se disputent la jouissance d’un lac demandent à Kalevipoeg de trancher leur différent. Celui-ci charge Alevipoeg de séparer le lac en deux parties. Kalevipoeg affronte ensuite un esprit de l’eau à qui le fils d’Alev avait soutiré de l’argent par la ruse.

Chant 11 : Kalevipoeg va chercher des planches à Pskov, pour construire des forteresses et assurer la défense de son peuple (la guerre continue). Il revient en traversant à pied le lac Peipsi. Pendant qu’il fait un somme, un sorcier lui vole son épée. Un peu plus tard, lorsque le voleur passe sur un pont qui enjambe le fleuve Kääpa, l’épée lui échappe des mains et tombe à l'eau. Kalevipoeg retrouve son épée, mais celle-ci ne peut plus sortir de l’eau, à cause du crime qu’elle a commis en tuant le fils du forgeron. Pour se venger du sorcier, il veut ordonner à son épée de couper les jambes de celui qui l’a portée jusqu'ici, s’il revient à passer sur le pont. Mais en disant cela, il commet un lapsus : il prononce le mot ise « lui-même » au lieu de siia « ici », ce qui change le sens de la phrase : « celui qui t’a portée lui-même ».

Chant 12 : Kalevipoeg se bat contre des sorciers qui l’ont attaqué. Il les frappe avec les planches, mais celles-ci se brisent les unes après les autres. Un petit hérisson lui conseille de frapper avec la tranche. Ce conseil lui apporte la victoire. Kalevipoeg retourne à Pskov pour chercher un nouveau chargement de planches.

Chant 13 : Kalevipoeg arrive par hasard devant l’entrée de l’Enfer et décide d’aller y faire un tour. Il fait la connaissance de trois jeunes filles prisonnières qu’il promet de sauver.

Chant 14 : Kalevipoeg explore l’Enfer avec les jeunes filles et sort victorieux d’un combat avec le diable. Mais ce dernier disparaît avant que Kalevipoeg ait pu le faire prisonnier.

Chant 15 : Kalevipoeg échappe aux démons envoyés à sa poursuite et fait construire une ville par le bâtisseur Olevipoeg. Les filles sauvées de l’Enfer épousent les compagnons de Kalevipoeg : Sulevipoeg, Alevipoeg et Olevipoeg.

Chant 16 : Pour compléter ses connaissances, Kalevipoeg entreprend avec ses compagnons un voyage au bout du monde. Il fait construire pour cela un bateau tout en argent, qu’il baptise Lennuk. Il prend comme guide un magicien lapon, Varrak. Au cours du voyage, ils s’arrêtent sur l’île des Étincelles, parsemée de volcans et de sources d’eau bouillante, arrivent ensuite dans un pays peuplé de géants, puis errent quelque temps parmi les glaces du nord avant d’aborder au pays des hommes à tête de chien, contre qui ils doivent se battre. Ils retournent enfin dans leur pays.

Chant 17 : L’Estonie connaît sept années de paix, pendant lesquelles Kalevipoeg et ses compagnons construisent des villes et des forteresses. Mais des soldats ennemis attaquent le pays. Kalevipoeg les affronte à Assamalla et en tue à lui tout seul des dizaines de milliers.

Chant 18 : Kalevipoeg retourne en Enfer. Il franchit tous les obstacles grâce à une clochette magique qu’il a arrachée au diable. Il triomphe également des soldats du diable.

Chant 19 : Il affronte alors le diable seul à seul. À l’issue de ce combat, qui dure sept jours, il enchaîne le diable à un rocher. Il organise ensuite dans sa capitale une fête pour célébrer sa victoire. Le magicien lapon Varrak arrive alors pour réclamer son salaire : il veut que Kalevipoeg lui donne le livre à couverture de fer, qui contient les lois et les libertés du peuple estonien. Kalevipoeg, pris de boisson, accepte de lui donner ce livre, sacrilège qui va déclencher la catastrophe finale.

Chant 20 : Des chevaliers de fer attaquent l’Estonie. Kalevipoeg sonne du cor pour rassembler tous les hommes du pays. Mais la bataille s’achève sur la défaite des Estoniens. Errant dans la forêt, Kalevipoeg passe au bord du fleuve Kääpa et commence à le traverser à gué. Son épée, accomplissant alors la malédiction qu’il avait lui-même proférée, mêlée à celle du forgeron finnois, lui coupe les deux jambes. Kalevipoeg meurt de ses blessures. Il est ensuite ressuscité par les dieux, qui le placent sur un cheval et l’envoient surveiller les portes de l’Enfer, pour empêcher le diable de se libérer. L’épopée se termine sur la prédiction du retour de Kalevipoeg, qui reviendra apporter le bonheur à son peuple.